2015- LES FLEURS DE MARIE

img
Rose et Abeille au jardin
Mêlant botanique et symbolique, les religieux des siècles du moyen-âge, de la renaissance et jusqu’au milieu du XXème siècle ont fait perdurer jusqu’au jardin dit « de curé », la dévotion mariale et ses pratiques florales.

Dans le monde chrétien des premiers siècles les fleurs ont mauvaise réputation. Au sortir de la civilisation romaine, elles sont la trace du passage des sacrifices dans les temples et les représentantes des orgies de la Rome antique.

Les premières fleurs admises dans le capitulaire de Villis : LILIUM, GLADIOLUM, ROSA, le lys, l’iris, la rose sont directement admises au jardin de Marie à cause de la notoriété qu’elles ont dans la bible et dans le nouveau testament.

LA ROSE, rosa que le haut moyen-âge considère d’abord dans sa valeur médicinale est un fleur purgative. LE LYS, lilium est vénéré depuis la nuit des temps. Il est présent dans de nombreuses civilisations antiques. L’IRIS gladiolum est la représentation de la royauté choisie par Clovis ancêtre de Charlemagne dans la fonction royale. Le XIIème siècle et la dynastie capétienne vouant un culte à la vierge, les fleurs vont être réintroduites dans les cérémonies des églises et certaines vont être placées sous le patronage de la Vierge Marie.

LA LISTE DE SFLEURS DE MARIE PRESENTEES AU CLOS AUX HERBES ?





Iris "Faux-acore"
Pivoine blanche "Sherley Temple"